berges-lys_001Les berges de la Lys : poumon vert de La Gorgue

La réfection et l'aménagement des berges de la Lys est aujourd'hui dans sa phase de réalisation. Le projet de préservation de la qualité environnementale de cet espace naturel a été initié par Philippe Mahieu et son équipe dans le cadre d'une étude du Fond Départemental d'Aménagement du Nord.

Et en limite coule une rivière...

berges-lys_004La Lys, qui serpente entre La Gorgue et Estaires est un lieu de balade pour de nombreux habitants de la commune et des environs, principalement le long du chemin de halage. Toute une autre partie des berges de la rivière canalisée a longtemps été laissée à l'abandon, entre les ponts rue d'en-bas et rue du Général de Gaulle, assurant la liaison entre les deux villes.

Sur près de 1200 mètres, les berges étaient fortement dégradées par l'effet de l'eau ; un phénomène encore accentué par le passage des bateaux.

Le chemin piétonnier était peu sécurisant sur une bonne partie du linéaire, suite une forte érosion, gagnant petit à petit sur l'emprise communale.

Un lieu de promenade bucolique et écologique

La création d'une véritable liaison piétonne, agréable et sécurisée, permet d'offrir à la fois des cheminements de promenade, de participer à l'aménagement de la ville et au développement touristique dans le cadre de la découverte de la région, mais aussi de valoriser la voie d'eau.

Cette valorisation est également l'occasion de créer et développer un corridor écologique continu le long du canal, permettant une biodiversité spécifique, liée à l'eau.

Un aménagement maîtrisé

berges-lys_037Sous la conduite des Ateliers Nervures, les entreprises ont mis en œuvre un système de tunage (pieux et palplanches) en bois européen issu de forêts maîtrisées sur l'ensemble du linéaire, permettant d'assurer le renforcement des berges, luttant au quotidien contre le clapotis de l'eau au niveau de la surface, absorbant la force du courant mais limitant également les effets dévastateurs de la vague de batillage provoquée par le passage des bateaux. Cette technique limite efficacement l'érosion des terres et la destruction des berges.

A l'arrière du tunage, après la pose d'un film géotextile, le comblement est réalisé avec des blocs de pierre et de la terre (déblais des cheminements notamment), tout en conservant la végétation existante qui limitent naturellement l'érosion.

Le cheminement est réalisé en sable stabilisé, sur une largeur de 2m, permettant le croisement des promeneurs tout en améliorant le confort et la sécurité de la promenade.

Éradiquer la renouée du Japon

Enfin, pour lutter contre l'invasion de la renouée du Japon, des espaces sont décapés sur 0,5m et mis en décharge avant traitement spécifique des terres. Puis une ligne de boudin d'Hélophytes est plantée derrière les palplanches pour absorber une partie du courant et du batillage, tout en offrant un aspect esthétique au site.

Un chantier financé par des fonds européens

berges-lys_020La ville de La Gorgue, en collaboration avec les Voies Navigables de France et Lys sans frontières, a délégué la maîtrise d'ouvrage à la communauté de communes Flandre-Lys. Le coût de l'opération s'élève en effet à 474.321€HT (tous frais compris) et bénéficie de fonds européens (Interreg 4) et de subventions du FDAN.

Après la réalisation de ce cheminement, des dessertes piétonnières seront aménagées, agrémentées d'aires de repos, afin d'inviter à la flânerie le long de la rivière.