La Gorgue valorise son label villes et villages fleuris

 

ozio_gallery_jgallery

Après la première fleur obtenue au concours des villes et villages fleuris en 2017.
Le passage du jury du label villes et villages fleuris des Hauts-de-France a été l’occasion de mettre en lumière le travail de la ville de La Gorgue, en particulier du service espaces verts et propreté publique.

Favoriser la biodiversité

Comme le précise Isabelle Clément, responsable du service : « nous n’utilisons plus de produits phytosanitaires (traitement chimique), nous privilégions les plantes vivaces et les bulbes dans nos massifs, tout en respectant les plages horaires pour l’arrosage, surtout en période de sécheresse et en utilisant l’eau recyclée de la station d’épuration ».

« Depuis le dernier passage du jury, nous avons mis l’accent sur la propreté publique, la gestion des espaces verts en privilégiant la biodiversité avec un fauchage tardif le long des chemins et des routes de campagne  » a indiqué Bruno Noro, adjoint à l’environnement, lors du passage du jury d’experts le mardi 27 août.
Avec Philippe Mahieu, il a également répondu aux nombreuses questions du jury sur la politique de fleurissement, le plan local d’urbanisme ou les plantations d’arbres d’essences régionales.

Une commune où il fait bon vivre

Le maire de La Gorgue a mis en avant le « bien-vivre » et le dynamisme de la commune.
Le jury des villes et villages fleuris a notamment découvert les jardins familiaux, situés au fond de la Résidence Beauséjour. Sur l’une des 25 parcelles, les enfants des accueils de loisirs cultivent et récoltent fruits et légumes qui sont ensuite utilisés dans l’atelier cuisine.
Comme l’indique Isabelle Clément : «  tout au long de l’année, les enfants sont sensibilisés à la biodiversité et à l’environnement par les agents du service espaces verts, dans le cadre d’ateliers de jardinage dans les écoles, aux Mercredis de Bouky et durant les vacances scolaires ».

Le jardin public pour terminer la visite

La visite s’est poursuivie vers les ronds-points, en passant devant le kiosque et avenue des aulnes.
« L’aménagement floral des ronds-points et massifs est chaque année décliné sur un thème différent : l’intergénération en 2019 » a précisé Bruno Noro.
Cette visite d’une heure des experts du label villes et villages fleuris s’est conclue dans le jardin public dont les allées et les massifs ont été réaménagés pour offrir aux visiteurs de nouveaux volumes, de nouvelles couleurs.
Un jardin public qui s’est ouvert sur la Lawe avec une grande terrasse en bois.
A la belle saison, le jardin public est très fréquenté à la pause-déjeuner.

Sensibiliser le grand public

Les membres du jury ont posé de nombreuses questions, souligné le potentiel de la ville en matière d’aménagements paysagers et apporté quelques conseils.
En conclusion, Bruno Noro a indiqué qu’un inventaire faunistique et floristique était en cours.
« Nous lancerons aussi des animations ou conférences sur le thème de la biodiversité pour le grand public, en partenariat avec l’association Lestrem Nature ».

Les chiffres clés du fleurissement

•20 hectares d’espaces verts à entretenir
•30 massifs floraux
•150 jardinières
•16.000 fleurs repiquées (principalement des vivaces)
•10.000 fleurs produites dans les serres communales
•50.000 bulbes en 2018-2019
•….. kilomètres de trottoirs et caniveaux à nettoyer
•11 agents au services espaces verts
•3 agents à la propreté publique