Portrait d'Emile Coupet

Émile Coupet, sur les terres de Beaupré

DSCN6783 a FBEn ces moments de commémoration des 800 ans de la naissance de La Gorgue et de l’abbaye cistercienne de Beaupré-sur-la-Lys (cf. la charte de Daniel, avoué d’Arras et seigneur de Béthune, datée du 30 décembre 1220), et après avoir une nouvelle fois honoré les aviateurs britanniques ayant séjourné à Beaupré pendant la Première Guerre Mondiale, pour les 80 ans de la Bataille d’Angleterre, nous avons à nouveau l’occasion de parler à la fois de l’abbaye de Beaupré et de l’aérodrome de La Gorgue.

Notre Vice-Président, Jean Coupet, nous a en effet communiqué un extrait d'une biographie concernant son père, Émile Coupet*. Cette biographie est parue sous la forme d'un livre en 1944, année du décès accidentel d'Emile. Ce livre s'intitule "Un Chef Paysan - Emile Coupet (1913 - 1944)"; il a été écrit par Michel d'Haene, S.J., et a été préfacé par son Éminence le Cardinal Achille Liénart.

Ce livre contient un passage dans lequel il est fait mention de l’aérodrome britannique à Beaupré pendant la Grande Guerre.
C'est à notre connaissance la première mention écrite française de l'existence de cet aérodrome.

Émile Coupet

Émile Coupet est né le 10 juin 1913.
La guerre éclate bientôt - il y a 106 ans, en août 1914, la Grande-Bretagne entre en guerre aux côtés de la France et de la Russie en réaction à l'invasion de la Belgique par l'armée allemande – et la famille d’Emile trouve refuge à Estaires, ville voisine de La Gorgue, à une dizaine de kilomètres de la ligne de front : "Des soldats anglais cantonnaient dans les granges, et, dans la plaine, où un jour Émile labourerait ses champs"** ; des escadrilles de chasse avaient établi leur base avancée. Ce premier contact avec l'aviation militaire naissante le marqua profondément.

Coupet E BD1 a FBUn peu plus de 10 ans après la sortie du livre, une bande dessinée, retraçant en plusieurs épisodes la courte mais intense vie d'Émile Coupet, a paru dans l'hebdomadaire "Fripounet et Marisette".
Un dessin de l'un des épisodes de la série reprend le thème de l'aérodrome avec un texte un peu modifié par rapport au livre : "Emile joue avec les soldats anglais qui cantonnent dans les granges... Il tend les bras aux appareils des escadrilles de chasse, revenant à leur base toute proche".



Coupet E livre1 FBIl y a maintenant un peu plus de 76 ans, le 9 novembre 1944,
Émile Coupet se rendait à bicyclette à Merville pour présider une réunion.
Aux limites ouest de ses terres, là où finissaient autrefois les terres de l'ancienne abbaye de Beaupré-sur-la-Lys, et près de l'endroit où se trouvaient, pendant la Grande Guerre, les hangars à aéroplanes de l'aérodrome de La Gorgue, Émile a été accroché et violemment projeté en avant par un camion britannique ; la tête d'Émile a heurté un charriot qui stationnait sur le bas côté.
Émile Coupet a été emmené à l'hôpital Saint-Sauveur de Lille où il est décédé vers le milieu de la journée du 13 novembre.
Après son décès, un calvaire a été érigé à l'endroit de l'accident avec l'épitaphe suivante : "Ici est tombé pour la cause rurale et chrétienne Émile Coupet, Vice Président national de la J.A.C., responsable fédéral du M.F.R., fondateur de l'Union Agricole de Merville, le 9 novembre 1944 à l'âge de 31 ans. Si le grain de blé tombe en terre et meurt, il porte beaucoup de fruits. Paysans, souvenez-vous de celui qui est notre apôtre et votre défenseur".

S. Comini, Président de A.B.E.S.S. (Facebook @beaupresurlalys)
Nous avons parlé d'Emile Coupet dans notre livre "1914-1918 - Abbaye Notre-Dame de Beaupré-sur-la-Lys, des Hommes sur les terres et les chemins des Dames".
** Il faut savoir que Emile Coupet a acheté la ferme abbatiale (Ferme de Beaupré) et les terres de l'ancienne abbaye de Beaupré-sur-la-Lys en 1938.
Emile avait alors 25 ans.